« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses. »

— Platon

Ce glossaire recense tous les termes techniques japonais relatifs au geido que j’utilise dans mon journal littéraire japonisant.

Les liens ci-dessous mènent vers l’entrée dans laquelle j’utilise le mot pour la première fois.

Vous pouvez aussi consulter directement ces définitions dans les articles en arrêtant quelques instants votre souris sur les termes mis en gras. Voyez par exemple le mot « geido », écrit ci-dessus.

ce terme se traduit littéralement par « voie des arts » et couvre les diverses disciplines issues de la tradition japonaise, notamment la Cérémonie du thé (Sado), la calligraphie (Shodo) ou encore l’arrangement floral (Kado).

style de calligraphie semi-cursive à mi-chemin entre les styles imprimés et cursifs.

art de l’arrangement floral japonais, aussi appelé Kado, il est divisé en plusieurs courants et sert souvent à embellir la Cérémonie du thé.

ce terme désigne en langue japonaise les caractères importés de Chine. Il signifie littéralement « chinois » et « caractère ».

support métallique de forme ronde ou carrée et couvert d’aiguilles sur lequel sont plantées les fleurs ou branches composant un arrangement floral japonais.

ce caractère polysémique peut notamment faire référence au sens, au cœur ou à l’esprit.

style de calligraphie cursive signifiant littéralement « herbe » et « écriture ».

pierre à encre faite de roche volcanique sur laquelle on frotte un bâton d’encre solidifiée pour la liquéfier. Elle sert aussi de réservoir à encre lors d’une session de calligraphie.

Le continent (陸) désigne la partie surélevée de la pierre à encre. La pente représente la digue (波止). Le réceptacle final de l’encre forme l’océan (海).

Le zazen est une forme de bouddhisme venue de Chine. Il place la méditation assise au centre de la pratique religieuse.

Pin It on Pinterest

Share This